L’asthme de l’adulte et de l’enfant :

 


L’asthme de l’adulte et de l’enfant :

    • Définition:
        • L’asthme est une maladie inflammatoire chronique des voies aériennes.
        • Cette inflammation provoque des épisodes récidivants de sifflements, de toux, de dyspnée et d’oppression thoracique, particulièrement au cours de la nuit ou du petit matin.
        • Ces symptômes sont associés à une obstruction bronchique diffuse de degré variable, plus ou moins réversible spontanément ou par traitement.
        • Une hyper-réactivité bronchique à différents stimuli apparait.
    • Facteurs prédisposant à l’apparition et à l’aggravation de la maladie:
        • La génétique et le terrain atopique:
          • Rechercher les antécédents familiaux, d’eczéma, de rhinite, de conjonctivite allergique ou d’intolérance alimentaire…
        • Le sexe :
          • Les garçons sont plus fragile.
          •  la ménopause peut favoriser l’apparition.
        • L’environnement domestiques:
          • Acariens, cafards, moisissures, pollens, pollution…
        • L’environnement professionnel:
          • poussière de bois, farine de blé, désinfectants…
        • Médicamenteux:
          • Rechercher une intolérance à l’aspirine ou au AINS et certains antibiotiques (B-lactamines).
        • TABAC:
          • Actif et passif (attention à ne pas fumer dans l’appartement!).

  • Les gestes utiles pour améliorer l’environnement d’un asthmatique:
      • Lutte contre les acariens:
        • literie synthétique/housse anti-acariens.
        • suppression des tapis, tentures et moquettes.
        • Lavage régulier des draps à 55°, aération, soleil…
        • acaricides.
        • Pas d’humidificateur, aspirateurs (filtres spéciaux)
      • Lutte contre les blattes, les moisissures.
      • Éviction du chat (ou lavage régulier) et autres animaux.
      • Pas de tabac à la maison.
      • Limitation des contacts allergéniques extérieurs (pollens) et infections virales.
      • Se préserver de la rhinite:
        • Lavage des mains.
        • Dépistage des allergènes.

 

    • Le débit expiratoire de pointe ou « peak-flow »:
        • Il permet d’avoir une approche rapide de l’obstruction des bronches.
          • Chez l’homme: il est de 500-600l/min
          • Chez la femme: il est 400-500l/min.
        • Sa valeur diminue en fonction de l’obstruction bronchique.
        • Il doit être mesuré fréquemment : en consultation, en période de crise et de manière journalière.
          • Matin et soir de préférence pour connaitre la variation journalière du DEP. Un DEP trop variable peut signifier un asthme instable.

Points importants:

      • En cas de crise, 3 étapes/ 3heures: (vidéo)

          • Heure 1: Les B2 mimétiques d’action rapide et de courte durée (aérosols bleu):
            • 2 bouffées d’aérosols (Ventoline®, Brycanyl®, Maxair®…) a répéter en cas de besoin toute les 15-20min pendant une heure.
            • L’efficacité doit être nette dans les 15min. Il ne faut pas hésiter à utiliser les chambres d’inhalation si besoin.
            • Contacter le médecin.
          • Heure 2 : La corticothérapie orale est indiquée si pas d’amélioration après la 6ème série de 2 bouffées de bronchodilatateurs (aérosols bleu).
            • Chez l’enfant, il doit prévenir sa famille.  Consultation obligatoire chez le médecin.
          • Heure 3: Si non amélioration au bout d’une heure, une prise en charge hospitalière en nécessaire.

  •  Pas de contre-indication (sauf plongée sous-marine). L’équitation est déconseillé pour les contacts allergiques.
  • Les sports conseillés: sports en extension et endurant (volley, basket, natation…). Natation: attention au chlore.
    • Une prise de bronchodilatateur (aérosol bleu) avant l’effort suffit.
  • Le traitement de fond:
    • Il se base sur la prise de bronchocorticoides (aérosols rouge). Bien se laver la bouche après chaque prise.

    • Le carnet de l’asthmatique:
        • Connaitre les signes d’apparition et les bons gestes en cas de crise.
        • A garder proche de soi!

 

 

 

 

 L’asthme chez l’enfant expliqué par un kinésithérapeute (vidéo de l’hopital Saint-Pierre):

 

L’asthme chez l’enfant en cas de crise:

 

 

L’asthme chez l’enfant et le sport